Le groupe français Daft Punk donnera une de ses extrêmement rares représentations ce weekend aux Grammy Awards

Ce monde ou nous vivons n’est qu’un terrain de jeu pour Daft Punk. Dès les premières apparitions du duo électronique, les fans ont cherché à dévoiler le secret de ces visages cachés sous des casques opaques. Une tâche bien plus difficile qu’il n’y parait.

Formé par les Parisiens Guy-Manuel de Homen-Cristo et Thomas Bengalter (à l’âge de 18 ans), Daft Punk a sorti quatre albums enregistrés en studio, fruits d’une collaboration très attendue avec Pharell Williams et le compositeur reconnu Paul Williams : Homework (Les devoirs), Discovery (Découverte), Human After All (Humains après tout), et plus récemment Random Access Memories (Souvenirs aléatoires); Le duo a aussi composé la bande son du film Tron : L’héritage, des productions Disney. Ils ont reçu un nombre phénoménal de récompenses : 40 nominations aux Awards et 13 prix, dont 2 prix des meilleurs albums de musique électronique et meilleurs artistes compositeurs de musique électronique et 4 Grammy Awards pour le meilleurs album de Dance Music électronique qu’ils ont gagné deux fois, ainsi que Meilleur disque de dance, Meilleur groupe Pop/ Meilleur Duo, Meilleur album de l’année.

C’est bien connu, le groupe ne donne quasiment jamais d’interviews et ne se produit jamais sans les casques qui ont fait leur marque de fabrique. C’est d’ailleurs grâce à eux que s’est constituée la rumeur qu’ils étaient en fait, des robots. Le groupe n’a fait en tout que deux tournées au cours de leur carrière, une fois en 1997 et aussi en 2007. Au rythme d’une tournée tous les 10 ans, beaucoup de spéculations ont circulé s’agissant d’une probable tournée en 2017. Conscients de l’énorme espoir suscité par leur possible apparition auprès de leurs fans, ils font circuler la rumeur d’une possible représentation au festival Coachella en Californie chaque année. Bien entendu, ils ne jouent pas tout en faisant savoir qu’ils sont présents en coulisses et allant jusqu’à laisser un de leurs fameux casques en évidence sur scène, bien en vue du public, sans pour autant jouer. Un jour ils ont même été jusqu’à attirer des hordes de fans vers la scène en diffusant des extraits de leurs derniers succès via les hauts parleurs et ont fini par envoyer d’autres musiciens pour jouer. Leur prochaine représentation aux Grammy Awards ce dimanche, en compagnie de l’artiste Canadian The Weekend, est donc particulierement attendue et produit un effet de buz sans précédent dans l’univers de la musique électronique et bien au-delà.