Un artiste a l’honneur : Pablo Picasso au MOMA

Pablo Picasso est né en Espagne en 1881. Oui c’est bien ça, en Espagne. On peut donc se demander pourquoi le French Language Salon prend l’initiative d’écrire un article à propos d’un artiste qui n’était pas Français. C’est parce que le jeune artiste, séduit par la réputation de capitale européenne des arts tout comme plusieurs des acteurs les plus influents de l’art moderne du 20ème siècle, choisit de s’établir a Paris au début des années 1900.

Le père de Picasso gagnait sa vie en tant que professeur d’arts plastiques tout en pratiquant la peinture naturaliste. Picasso qui montrait à la fois de l’intérêt et du talent pour l’art à un très jeune âge, prononça le mot « crayon » comme premier mot ! Le père de Picasso commença donc à lui apprendre à peindre dès l’âge de 7 ans. Il finit par faire pression sur les autorités de l’Ecole des Beaux Arts de Barcelone ou il enseignait pour permettre à son fils de passer la sélection d’entrée. Alors que la plupart des candidats mettaient un mois entier pour passer à l’ensemble des épreuves, il ne fallut qu’une semaine à Picasso âgé de 13 ans, pour satisfaire les épreuves et finalement être admis a l’Académie des Beaux Arts. A l’âge de 16 ans, le père de Picasso l’inscrit à l’Académie Royale des Beaux Arts San Fernando à Madrid. Picasso, refusant de suivre un enseignement traditionnel abandonna rapidement les Beaux Arts et choisi à la place de dédier son temps à l’étude des œuvres du musée du Prado.

Cependant ce n’est qu’après son installation à Paris en 1900 que le style de Picasso a réellement commencé à s’affirmer. Au début des années 1900 il passa par plusieurs périodes artistiques tout en vivant entre Paris et Barcelone. Sous l’influence du suicide de son ami Carlos Casagenas, il entra dans une période bleue ou toutes ses œuvres, réalisées dans des nuances de bleu et de vert ne comportaient que peu de couleurs chaudes. Ces peintures mettaient en scène le plus souvent des pauvres ou des aveugles. Immédiatement après, Picasso rencontra Fernande Olivier, une autre artiste bohème qui devint sa maîtresse. Cela le conduit à sa période rose riche en scènes joyeuses et colorées mettant en scène des personnages du monde du cirque, des arlequins et Fernande elle-même.

A la veille de la première guerre mondiale, Picasso et son ami Georges Braque développèrent un style de peinture qu’ils appelèrent Le Cubisme. Le principe en était de déstructurer des objets ordinaires et d’examiner les différents angles et contours produits par la destruction de l’objet pour les faire ressortir dans une peinture. Il poussa même le concept encore plus loin pendant la guerre en multipliant les angles de fracture des objets pour que les formes finissent par paraître comme réfléchies par les nombreuses facettes d’un diamant. Il l’appela le Crystal Cubisme.

Apres la guerre, de nombreux artistes dont Picasso retournèrent à une forme plus néo-classique de leur art, le plus souvent appelé « Le retour à l’ordre ». Son œuvre fut également influencée par la tendance surréaliste née à la même période en France, reflet de l’ambiance anxiogène liée a l’apparition de l’occupation de la France par les allemands dans les années 1920 et 30. Apres la libération, Picasso devint un peintre de réputation Internationale et joua même son propre rôle dans certains films. Ses dernières œuvres sont un mélange des différents mouvements qui l’ont influencé tout au long de sa vie produisant une série d’œuvres plus ou moins appréciées, devenues le tremplin du néo expressionnisme après sa mort en 1973.

De nombreuses œuvres de Picasso sont exposées au Musée d’Art Moderne de New York, dont les suivantes. Envoyez-nous vos commentaires et dites nous si vous avez un Picasso fétiche !

Les Demoiselles d’Avignon 1907
Girl with Mandolin 1910
Pierrot 1918
Painter and Model 1928
Girl Before a Mirror 1932

Laisser un commentaire