La Corse, l’île de Napoléon


La Corse, l’île de Beauté située à 160 km des côtes française a une histoire compliquée et tumultueuse. Souvent envahie, son identité a cependant résisté aux influences extérieures.

Le Moyen-Age est une période difficile pour la petite île méditerranéenne. Attaqués, pillés, les Corses se défendent avec violence et deviennent célèbres pour arborer les têtes décapitées de leurs ennemis sur des piques. C’est de là que vient le symbole de tête de Maures sur le drapeau Corse.

Plus tard, ils sont envahis par les Pisans* puis par les Génois*. C’est pendant cette période que les grandes villes de l’île comme Bastia, Porto-Vecchio, Calvi, Ajaccio et Saint Florent, se sont développées.

Ensuite, soutenue par les Français, la révolution de Sampiero Corso tente d’expulser les Génois de l’île. Sans succès.

Ce sera finalement par la politique que Pascal Paoli réussit à libérer la Corse sans pour autant bouter les envahisseurs* hors du territoire. S’en suivent 14 années d’indépendance avant que les Génois, affaiblis et ruinés ne cèdent la Corse aux Français.

Pascal Paoli déclenche une guerre contre l’armée de Louis XV. Vaincu lors de la bataille de “Ponte Novu” en 1769, il s’exile en Angleterre. C’est la fin de “la guerre des Corses”.

C’est le 15 Août 1769 que naît Napoléon à Ajaccio. D’une famille indépendantiste, il admire Paoli toute sa jeunesse. Ce n’est qu’après sa formation militaire à Brienne, France, qu’il vire en faveur d’un rattachement de la Corse à la France.

C’est avec cette envie et cette amour pour son île natale qu’il gravit les échelons dans l’armée française. Il deviendra plus tard l’empereur connu de tous.

En 1940, durant la Seconde Guerre Mondiale, l’île est envahie par les troupes germano-italiennes brisant les conditions de l’armistice signée avec la France de Pétain. Les Corses décident alors de se défendre et créent une force anti-fasciste. L’île sera le premier territoire libéré en 1943.

 

Pisans = habitants de la ville de Pise, ITALIE
Génois = habitants de la ville de Gênes, ITALIE
bouter les envahisseurs = kick the invaders out

Laisser un commentaire