Nathan Ambrosioni, jeune prodige du Cinéma Francais


Nathan Ambrosioni est le réalisateur des Drapeaux de Papiers. Un drame qui a fait beaucoup parlé de lui internationalement pour sa profondeur et ses émotions. Mais le film marque aussi par son réalisateur : un jeune français de 18 ans dont c’est premier long métrage.

Mais comment peut-on devenir réalisateur et être reconnu internationalement si jeune ? Voici l’histoire de Nathan et de sa passion pour le cinéma.

Tout commence à 12 ans. Il regarde son premier film d’horreur malgré les réticences de son père. Il ressent une peur intense devant son écran. Et c’est le déclic, il comprend que l’on peut faire ressentir des émotions grâce au cinéma et décide de devenir réalisateur.

A 14 ans, il crée son premier court-métrage avec des amis. Un petit film d’horreur “found-footage” inspiré de Projet Blair Witch. Son père aime beaucoup le résultat et lui propose d’être son producteur pour son prochain film. C’est ainsi qu’un autre court-métrage verra le jour avec un peu plus de budget.

Plus tard, il commencera à regarder d’autres styles de films et découvrira Xavier Dolan, un autre réalisateur ayant commencé très jeune. Il est convaincu de deux choses: Tout le monde peut faire du cinéma, et on peut faire passer d’autres émotions que la peur.

C’est pendant son année de Terminale qu’il écrira Les Drapeaux de Papiers, un drame sur la liberté et la famille, deux thèmes qui le touchent personnellement. Le personnage principal est inspiré d’un article concernant un prisonnier et ses difficultés à vivre en société à sa sortie de prison. Le tournage se passe bien même si le jeune réalisateur doit diriger des acteurs plus vieux que lui (le tournage commence alors qu’il n’a que 17 ans). Il s’affirme comme réalisateur, et ne se présente pas comme adolescent.

Le film est un succès international, bien reçu par le public et les critiques. Il est projeté dans plusieurs festivals dont “Films on the Green” à New York.

Laisser un commentaire